22.08.2016 / Communiqués / /

Jean-Marie Cleusix: impossibilité d’une nomination à l’heure actuelle

Alors que la lumière est loin d’être faite sur le fonctionnement de Jean-Marie Cleusix au sein du Service de l’enseignement, le Parti socialiste du Valais romand (PSVR), le Parti démocrate-chrétien du Valais romand (PDCvr) et le Parti libéral-radical valaisan (PLRVS) demandent au Conseil d’Etat de suspendre toute procédure visant à le réintégrer au sein du personnel de l’Etat.

On apprenait en fin de semaine que le conseiller d’Etat Oskar Freysinger tentait le forcing pour placer Jean-Marie Cleusix au Collège de Saint-Maurice. Le jour même de la rentrée scolaire, le Département imposait des modifications significatives dans l’organisation dudit collège, afin de trouver un poste de travail au désormais « ex » chef du Service de l’enseignement. Alors même qu’un groupe de travail interdépartemental présidé par le chancelier a été nommé par le Conseil d’Etat pour faire toute la lumière sur les circonstances exactes qui ont conduit à ce départ précipité, il n’est pas admissible que le Département s’empresse de procurer une nouvelle place de travail à M. Cleusix. Le PSVR, le PDCvr et le PLRVS demandent donc au Conseil d’Etat de surseoir à toute démarche liée à la réinsertion de M. Jean-Marie Cleusix tant que toute la lumière ne sera pas faite à son sujet.

 

Gaël Bourgeois président du PSVR 078 685 48 48

Serge Métrailler président du PDCVR 079 294 53 83

René Constantin président du PLRVS 079 478 21 63