13.09.2016 / Grand Conseil / /

Le PDC a rejeté une énième motion demandant l’assouplissement du double frein aux dépenses et à l’endettement

Que retenir des 39 interventions parlementaires à l’ordre du jour du jeudi après-midi 8 septembre 2016, avant-dernier jour de session ?

Une impression tout d’abord, celle d’un certain tourbillonnement qui peut s’avérer, reconnaissons-le, quelque peu stérile. Stérile, à l’image de cette énième motion de la gauche demandant l’assouplissement du double frein aux dépenses et à l’endettement, outil qui a pourtant démontré son efficacité, puisqu’il a permis, pas plus tard qu’en ce début de semaine, l’établissement d’un budget équilibré pour l’exercice 2017. Comme en juin, le PDC, épaulé par d’autres groupes politiques, a rejeté très sèchement cette motion, et forme le vœu que cette question soit, cette fois-ci, réglée de façon pérenne.

Dans une autre intervention concernant le DFI, le PDC a démontré son soutien à la fonction publique, combattant avec succès une motion UDC qui visait à faire assumer à l’Etat les primes de risques engagés par la CPVAL, alors même que cette caisse fonctionne de manière équilibrée, avec un degré de couverture de 80%, et travaille en bonne collaboration avec le gouvernement. En outre, le PDC accorde sa confiance au groupe de travail récemment nommé sur la CPVAL, et attend les résultats de ses démarches avant de se déterminer sur d’éventuelles mesures à prendre au niveau politique.

Contact