19.01.2017 / Articles / /

Un trio PDC gagnant pour l’élection au Conseil d’Etat Valaisan

Au mois de mars, les valaisans éliront leur nouveau gouvernement. Dans cette campagne acharnée (13 candidats pour 5 places !), le PDC s’engage avec confiance grâce à ses trois candidats de qualité : Jacques Melly, Christophe Darbellay et Roberto Schmidt.

Fort de ces 8 dernières années passées à la tête du département des transports, de l’équipement et de l’environnement, Jacques Melly se présente pour un troisième mandat au gouvernement valaisan. De ces deux dernières législatures, le Valais lui doit, entre autres, l’avancée conséquente du dossier de l’autoroute du Haut-Valais (les investissements ont plus que doublé depuis 2009), le lancement du RER Valaisan avec une cadence à la demi-heure entre Brig et Monthey, le lancement des études pour la réalisation du 2ème tube du Lötschberg, ainsi que la validation du projet de la 3ème correction du Rhône. Motivé à poursuivre le développement de son canton, Jacques Melly se remet à disposition des valaisannes et des valaisans pour un troisième mandat.

Après 12 ans sous la coupole fédérale, dont il aura été une figure marquante, Christophe Darbellay est de retour en Valais pour briguer un siège au Gouvernement cantonal. L’ancien président du PDC Suisse (2006-2016), parfait quadrilingue, compte bien faire profiter son canton de son expérience et de son réseau fédéral. Il propose à son canton un programme 13 étoiles (disponible ici : http://www.darbellay.ch/programme-13-etoiles-ma-vision/), axé prioritairement sur l’économie et la formation.

Roberto Schmidt enfin, représente le Haut-Valais sur la liste démocrate-chrétienne. Le conseiller national et président de Loèche martèle l’importance de l’unité entre les deux régions linguistiques du canton, le vivre ensemble étant l’une des principales motivations de son engagement politique. Comme il aime à le rappeler « la Raspille n’est pas une frontière, mais une rivière à partager ». Après plus de 6 ans à arpenter les allées du Conseil national à Berne, et plus d’une décennie à diriger l’exécutif de sa commune, le père de la sortie du nucléaire est prêt à amener son expérience, ses compétences et sa vision au gouvernement valaisan.

Contact