12.02.2017 / Communiqués / / , ,

Votations fédérales du 12 février 2017 – réactions du PDCVr

Le PDCVr se réjouit de l’acceptation par la population suisse et valaisanne du FORTA et de la naturalisation facilitée pour les étrangers de la troisième génération, et prend acte avec une certaine déception de l’échec de la RIE III.

Le parti salue en premier lieu l’acceptation tant par les suisses que par les valaisans du FORTA qui permettra de garantir sur le long terme l’achèvement et l’entretien du réseau de routes nationales. Grâce à ce fonds, le Canton du Valais bénéficiera, entre autres, de la reprise par la Confédération de l’entretien des routes du Grand-Saint-Bernard et de Goppenstein.

Le parti relève ensuite avec satisfaction le succès de la naturalisation facilitée pour les étrangers de la troisième génération. Avec ce résultat, les suisses reconnaissent que les petits-enfants d’immigrés qui sont nés en Suisse, y ont grandi, fait leur scolarité et se sont engagés dans la vie économique, sociale et associative n’ont pas besoin de justifier leur intégration. Ce geste envers la population étrangère qui s’est pleinement intégrée dans notre pays était important. Par ailleurs, le OUI valaisan, canton considéré comme charnière dans cette votation, est à souligner.

Le PDCVr affiche en revanche sa déception suite au refus de la RIE III. Cette réforme aurait permis aux cantons de supprimer les statuts fiscaux privilégiés tout en maintenant des conditions attractives pour les entreprises. Charge à présent aux autorités fédérales de remettre l’ouvrage sur le métier et de présenter un projet de consensus capable de trouver une majorité tant aux chambres fédérales qu’auprès des cantons et de la population.

 

Sion, le 12 février 2017