12.06.2017 / Grand Conseil / / ,

Le compte 2016 de l’Etat du Valais: un exercice réussi

Durant la session de juin, le parlement s’est exprimé à satisfaction sur les comptes 2016 de l’Etat du Valais. La stratégie liée au déficit dès 2013 ainsi que les mesures ETS ont porté leurs fruits.

Grâce à la distribution du bénéfice de la Banque Nationale, à la croissance des recettes fiscales et à une gestion maîtrisée des charges, le compte de l’État du valais clôture l’exercice 2016 avec des résultats positifs.

Il présente un excédent de revenus de 41.8 mios et un excédent de financement de 69.7 mios. Ces résultats sont intégralement employés à l’amortissement des soldes des découverts 2014, lesquels sont ainsi entièrement absorbés au 31 décembre 2016.

Ces excellents résultats permettent de voir l’avenir avec un peu de sérénité, mais démontrent également que la frontière entre les chiffres rouges et noirs est ténue. De nombreux facteurs externes peuvent influer à la hausse ou à la baisse sans possibilité d’action directe. Il s’agit notamment des revenus liés à la BNS, la BCV ou la péréquation fédérale.

Il s’agira maintenant de se donner les moyens d’assurer l’avenir avec des résultats positifs. Pour se faire, il est nécessaire de maintenir le double frein aux dépenses et à l’endettement. Notre parlement est doté d’un instrument qui permet de se donner la capacité à remplir ses tâches tout en maîtrisant ses charges et en maintenant un taux d’investissement élevé.

Si cet exercice est excellent, si les découverts sont amortis, nous le devons à M. l’ancien conseiller d’Etat, Maurice Tornay. M. Tornay a mis à disposition de ce parlement des outils qui seront les garants d’un avenir financier positif et il nous appartient de les conserver.

Contact