18.12.2017 / Grand Conseil / /

Initiative « tête nue dans les écoles »: anticonstitutionnelle donc irrecevable

Avec l’initiative  « pour des élèves tête nue dans les écoles publiques » nous avons été appelés à nous prononcer sur un texte qui s’attaque en fait au port du voile dans les écoles.

Cette initiative est tellement vague qu’elle occasionne des dommages collatéraux. Devrons-nous interdire tous les couvre-chefs tel que : bonnets, casques, foulards (par exemple pour des raisons médicales) ?

Le groupe DC ne remet pas en question le fait que toute personne a le devoir de s’intégrer au mieux dans notre société.  Cette initiative est toutefois irrecevable car en totale contradiction avec les droits fondamentaux. Nous ne pouvons cautionner un texte qui touche à la fois au droit inaliénable de l’éducation et à la liberté religieuse. Pour cette raison nous avons considéré ce texte comme anticonstitutionnel et donc non recevable.

En légiférant sur cette initiative, nous avons traité d’une problématique mineure, puisque seuls quelques cas ont été recensés. Il ne faut pas créer une loi pour des exceptions mais suivre la voie proposée par le PDC lors de la dernière législature. Nous souhaitons  que  le CE traite, enfin, de la motion Buttet et Théoduloz « port du voile, pour une solution pragmatique » qui fait référence à l’initiative qui nous est soumise aujourd’hui et qui a largement été acceptée par le parlement. Cette intervention permettra d’engager une réflexion de fond sur la diversité religieuse à l’école et d’apporter des réponses pragmatiques et adaptées à notre canton par le biais d’un acte législatif.

Sion, le 15 décembre 2017

Contact