09.03.2018 / Grand Conseil / / ,

Le plan directeur cantonal est sous toit!

Le plus gros dossier de la session de mars du Grand Conseil a été le Plan Directeur cantonal.

Un document de 309 pages présentant 49 fiches en cinq thèmes principaux :

  • Agriculture, forêt, paysage et nature
  • Tourisme et loisirs
  • Urbanisation
  • Mobilité et infrastructure de transport
  • Approvisionnement et autres infrastructures

Ainsi que 3 thèmes transversaux :

  • La politique de l’espace rural
  • Les collaborations intercantonales et transfrontalières
  • Les changements climatiques

L’entrée en vigueur de la Loi sur l’aménagement du territoire nous a obligé à revoir notre Plan Directeur cantonal afin de l’adapter à la précitée loi fédérale ainsi qu’à la Loi cantonale sur l’Aménagement du Territoire.

Ce Plan directeur cantonal est le canevas d’application, le fil rouge à suivre sur le terrain.

Avant traitement par le plénum du Grand Conseil, la Commission Agriculture, Tourisme et Environnement (ATE) a traité avec efficience les 49 fiches et les 3 thèmes transversaux ainsi que les plus de 300 amendements qui ont suivis, en donnant un préavis pour chacun.

Les cantons doivent disposer au plus tard au 1er mai 2019 d’un Plan Directeur conforme aux exigences de la LAT. Approuvé par 93 voix contre 19 et 14 abstentions ce jeudi 8 mars 2018, les délais pourront être tenus. Une fois approuvé, le Plan Directeur est liant pour les communes, le canton et la confédération. Il est prévu que la Loi cantonale sur l’Aménagement du Territoire entre en vigueur en même temps que le Plan Directeur cantonal mais au plus tard au 1er mai 2019.

Ce Plan Directeur, la colonne vertébrale de notre aménagement du territoire a suscité l’intérêt des députés et permis un débat sain autour des préoccupations de chacun selon l’importance des fiches avec tendances verte, agricole, économique, touristique et énergétique entre autres. Avec un point crucial au centre de tout cela, l’aménagement du territoire, notre territoire, à se partager. Ce jeudi un consensus a pu être trouvé. Le Plan Directeur a été approuvé et accepté en une seule lecture.

Suite à l’acceptation de ce Plan Directeur par la Confédération, chaque commune pourra, avec cette boîte à outils, établir son périmètre d’urbanisation, et revoir son plan d’affectation de zones avec une base claire d’application.

Contact