14.06.2018 / Grand Conseil / /

Rapports annuel de gestion 2017 de l’Hôpital du Valais et sanitaire 2017 de l’Etat du Valais

Hôpital du Valais et Politique sanitaire

Hôpital du Valais:

  • Il n’y a toujours pas d’accord sur le domaine tarifaire hospitalier (point TARMED). La volonté de réduire encore la valeur du point induit une perte de revenus de plusieurs pour l’HVS.
  • L’Hôpital du Chablais ouvrira ses portes en 2019. Quelle incidence y aura-t-il pour le site hospitalier de Sion?
  • Les investissements importants en cours, parking de l’Hôpital de Sion, agrandissement des hôpitaux de Sion et de Brigue se déroulent dans les délais selon l’état des lieux actuels.
  • Les comptes de l’HVS bouclent avec un bénéfice de 3,5 millions, le budget prévoyait un déficit de 8,5 millions. En analysant les chiffres, l’Hôpital de Brigue dégage un bénéfice de 4,5 millions, alors que le site de Sion engendre une perte de 1,5 million. Afin d’avoir une lecture correcte de ces résultats, il faut préciser que la médecine pénitentiaire est complètement à charge de l’HVS, et que les soins intensifs sont plus importants à Sion. Ceci explique cette différence au niveau des comptes entre ces deux centres hospitaliers.
  • L’avenir du Centre Valaisan de Pneumologie (CVP) va devoir être clarifié. Il appartient au DSSC de répondre à la question de l’avenir à court terme du CVP.
  • L’EMS de Sion devrait être transféré hors de l’Hôpital de Sion

Politique sanitaire:

  • On peut se réjouir de la création de 85 nouveaux lits, notamment dans la région Sierroise, avec l’ouverture d’un EMS à Venthône et de la réaffectation de l’Hôpital de Sainte-Claire.
  • L’ambulatoire est en progression en Valais. Cela engendre une diminution des coûts de la santé.

Dans le domaine de la santé, on peut s’inquiéter de la hausse des primes maladies qui s’effectue d’année en année et qui n’est plus acceptable. Plus de 180 millions sont subventionnés pour les familles en Valais. Des solutions devront être trouvées pour éviter la poursuite de cette spirale.

En conclusion, le Grand Conseil peut se réjouir du retour à la sérénité à l’Hôpital du Valais et des bons résultats de l’année 2017.

Contact