18.06.2018 / Grand Conseil / /

Les comptes 2017 de l’Etat du Valais: des perspectives et de la prudence pour l’avenir

Le compte de résultat 2017 de l’Etat du Valais nous démontre un exercice de très bonne tenue. Il présente un excédent de revenus de 4,1 millions de francs, avec des recettes de 3,558 milliards et des charges de 3,554 milliards de francs. La marge d'autofinancement de 210 millions de francs couvre les investissements nets de 202 millions, laissant un excédent de 7,2 millions de francs.

Les charges d’exploitation sont maîtrisées et ne présentent que peu d’écart par rapport au budget.

Cet exercice a convaincu le parlement puisqu’il l’a adopté à l’unanimité.

La lecture du compte est souvent un exercice que l’on aurait tendance à qualifier de formel, car il ne nous appartient plus à ce stade d’en adapter le contenu. Il en est néanmoins tout autre, car il reflète de la bonne santé financière ou au contraire délicate du canton, mais dans tous les cas il présume d’une analyse qui permettra des mesures d’anticipations sur les budgets à venir.

Si ces comptes sont excellents, il n’en demeure pas moins que les mesures de réserves entreprises ces dernières années devraient être maintenues. Des investissements conséquents seront réalisés notamment pour les bâtiments, les routes… à cela s’ajoutent le projet fiscal 17, autant d’inconnues qui doivent nous inciter à la prudence.

C’est également l’occasion de reprendre l’analyse du fonctionnement structurel des tâches de l’État. Avec des perspectives financières favorables, une analyse est souvent plus objective, car moins axée sur des mesures de rationalités.

Ces comptes reflètent surtout la bonne santé économique de notre canton, du travail de tous les services de l’État et notamment de nos 3 conseillers d’État. Une mention particulière à notre grand argentier, Roberto Schmid, qui a su reprendre cette partition avec tout le brio d’un chef d’orchestre aguerri.

Contact