20.11.2018 / Grand Conseil / /

Fraude électorale dans le Haut-Valais

Le PDC n’a pas accepté le rapport de la COJU et a préféré soutenir la volonté de la démocratie plutôt que d’approuver la fraude électorale.

Vendredi 16 novembre après-midi, le Grand Conseil a débattu du rapport traitant de la demande de révision du groupe CSPO et de plusieurs citoyens concernant la validation des élections au Grand Conseil 2017 dans l’arrondissement de Brigue.

La tricherie avait fait perdre un siège aux jaunes au profit de l’UDC du Haut-Valais. Suivant son rapport, la Commission de justice (COJU) a proposé de ne pas entrer en matière car le délai de recours était échu.

Lors du débat au Parlement, il est apparu trois solutions en cas d’entrée en matière : une nouvelle élection dans le district de Brigue, un recomptage des voix sans les bulletins falsifiés ou un accord à l’amiable entre les parties concernées.

Le PDC n’a pas accepté le rapport de la COJU et a préféré soutenir la volonté de la démocratie plutôt que d’approuver la fraude électorale. De plus, le PDC estime que l’argumentation juridique de la COJU n’est pas satisfaisante, en particulier à propos des délais et des frais.

En soutien à leurs collègues haut-valaisans du CSPO, les groupes PDCB et PDCC ont décidé d’entrer en matière. Ainsi, une majorité du Parlement a choisi par 80 non, 49 oui et aucune abstention de désavouer la COJU et de lui renvoyer son rapport.

Contact