25.11.2018 / Elections / /

Votation du 25 novembre 2018: réaction du PDCVr

Le peuple prend les mêmes décisions que le Conseil de Parti d’octobre dernier : 2 x NON pour les initiatives populaires pour l’autodétermination et pour les vaches à cornes et un OUI à la loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales.

Avec le NON à l’initiative populaire pour l’autodétermination le peuple a choisi de ne pas mettre en péril tous les traités internationaux. Ce résultat permet de ne pas rétrograder la Suisse à un statut d’observateur et de complet isolement. La Suisse restera donc un partenaire crédible évitant ainsi de compromettre sa prospérité économique, au grand soulagement de tous les partis, excepté de l’UDC, à l’origine de l’initiative.

Le 2ème NON pour les vaches à cornes donne raison aux opposants de l’initiative, l’introduction d’une incitation financière pour l’élevage d’animaux à cornes n’a pas sa place dans la Constitution. De plus, une incitation supplémentaire à conserver les cornes entraînerait davantage de blessures dans l’agriculture. Le fait de savoir si les vaches d’une exploitation doivent ou non porter des cornes est une décision qui relève essentiellement d’une décision personnelle ou d’une décision de l’entreprise.

Quant au troisième objet de vote, les résultats tendent vers les mêmes conclusions que le Conseil de Parti : le peuple a choisi d’accepter la Modification de la loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales (LPGA). Cette décision permettra de mieux lutter contre la fraude et d’éviter de faire grimper les coûts et les primes qui pèsent clairement sur les assurés, les entreprises mais aussi de protéger les bénéficiaires honnêtes d’un soupçon généralisé. L’AI, la Suva et les assureurs privés disposeront dorénavant de cette base légale et d’instruments qui leur permettront de remplir leur mission en temps voulu.

Contact