10.04.2019 / Communiqués, Votations / /

3 X OUI aux objets soumis à votation le 19 mai 2019

Réuni en Conseil de parti ce mardi 9 avril 2019, le PDCVr a pris position sur les objets soumis en votations populaires fédérale et cantonale le 19 mai prochain. Les membres du Conseil de parti se sont exprimés en faveur des trois objets, soit, la loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA), l’arrêté fédéral modifiant la directive de l’UE sur les armes et la révision partielle de la Constitution cantonale.

Le Conseil de parti est d’avis que la suppression des privilèges fiscaux assurera un traitement équitable de toutes les entreprises au niveau des cantons. L’introduction de prélèvements pour la recherche et le développement et la patent box renforceront la place scientifique suisse. Grâce à la hausse de l’impôt sur les dividendes et à l’introduction d’une limitation de la réduction fiscale, le projet sera équilibré. Le relèvement de la part des cantons au produit de l’impôt fédéral direct assurera simultanément une répartition équitable des charges de la réforme entre les différents niveaux de l’État. Le fait d’avoir associé un financement supplémentaire en faveur de l’AVS au projet de réforme fiscale, permettra d‘apporter une compensation sociale judicieuse, souhaitée par la population suisse. Cette compensation donnera au Parlement un certain laps de temps pour élaborer une solution durable pour la prévoyance vieillesse.

S’agissant de l’arrêté fédéral modifiant la directive de l’UE sur les armes, le Conseil de parti estime que ladite directive permettra d’accroître la sécurité, grâce à la collaboration avec les pays voisins et l’accès aux banques de données. En cas de non-acceptation de cet objet fédéral, l’accord de Schengen deviendrait automatiquement caduc après un délai de six mois. Par ailleurs, l’accès à la base de données disparaîtrait et il ne serait plus possible d’effectuer efficacement les recherches de suspects au-delà des frontières. De plus, la modification de l’arrêté fédéral n’implique que de minimes changements pour les détenteurs d’armes semi-automatiques.

Quant à la révision partielle de la Constitution cantonale, les modifications des articles 44, 52 et 85a portent sur deux points, soit sur la date de la session constitutive du Grand Conseil et sur la modification du délai entre le premier et le second tour lors des élections cantonales. Cette révision présente un caractère technique mais répond au bon sens et à la logique.

En outre, le Conseil de parti a évoqué le sujet du déploiement de la 5G et reste dans l’attente des résultats scientifiques des études en cours avant de prendre position.

Contact