13.06.2019 / Grand Conseil / /

Rapport annuel de gestion 2018 de l’Hôpital du Valais

Interventions médicales en ambulatoire

Afin d’éviter d’inutiles séjours à l’hôpital, le canton du Valais a publié une liste d’une quinzaine d’interventions médicales qui doivent en principe être effectuées uniquement en ambulatoire depuis le 1er janvier 2018. Ces prises en charge sur une journée s’avèrent plus appropriées et confortables pour le patient ainsi que plus économiques.

Fréquentation des différents hôpitaux et cliniques par rapport au financement du canton

Sur le financement cantonal 2018 de l’Etat du Valais pour les hospitalisations, celles hors cantons représentent 19%, ce qui est relativement important. Plus de 5’000 Valaisan-ne-s se font hospitaliser chaque année hors canton. La moitié de ces hospitalisations auraient pu être effectuées en Valais, la prestation y étant disponible. Une enquête menée sur mandat du département de la santé a révélé que les patients optent généralement pour une hospitalisation hors du Valais, sur conseil de leur médecin traitant, à 52 %. Les patients et médecins doivent être sensibilisés à cet état de fait. Pour le dépassement de l’enveloppe budgétaire de l’année 2018, nous demandons au département d’établir des budgets réalistes à l’avenir.

81% des patients, du HVS, sont des valaisannes et valaisans.

Les projets stratégiques de construction

Les projets stratégiques de construction figurant dans le rapport sont l’extension de l’hôpital de Brigue et la construction du parking, l’extension et rénovation de l’hôpital de Sion et la construction du nouveau parking couvert de l’hôpital de Sion.

L’HVS a procédé à une actualisation de l’estimation de sa capacité de financement de ses investissements afin de vérifier la possibilité de financer les constructions tout en réservant un montant global de CHF 100 millions pour les investissements qui seront nécessaires à moyen terme sur les autres sites du CHVR.

Nous sommes un peu surpris que les projets stratégiques de construction de la rénovation de la clinique de St Amé à St- Maurice et la rénovation du site de Malévoz à Monthey soient des projets « oubliés », qui, tous deux figuraient dans le rapport annuel 2016 et ont disparus dans les rapports de 2017 et 2018.

Les députés PDCB surveilleront l’évolution de ces dossiers « perdus » importants pour les soins en Valais.

Contact