25.03.2014 / Grand Conseil / Migration /

Gens du voyage: cohérence et crédibilité gouvernementales

Suite aux propos du chef du département de la formation et de la sécurité (DFS) M. Freysinger, lors de la session du Grand Conseil le jeudi 13 mars 2014, le groupe PDC du Bas-Valais a réagi en déposant une question écrite.

Nous avions appris lors des urgences, que le Conseil d’Etat ne souhaitait pas ouvrir de places de stationnement supplémentaires pour les gens du voyage.

Quel étonnement pour le groupe PDCB, qui attend le traitement de la motion 4.0031, le délai de 6 mois étant dépassé. Nous demandons au Conseil d’Etat de répondre rapidement à cette motion afin de ne pas se retrouver dans une impasse et être de nouveau confrontés à des installations sauvages. Voir développement et textes annexés ci-dessous.

Développement :

Le 12 septembre 2013 notre groupe, par les deux soussignés, avait développé une motion (4.0031) visant à améliorer la base légale existante afin que l’Etat du Valais augmente le nombre d’emplacements destinés à accueillir les gens du voyage. Cette motion n’avait pas été combattue. Elle visait à ce que le Canton définisse deux nouvelles places en sus de celle de Martigny, les acquière et en assure la logistique tant en terme de sécurité que de salubrité. Le délai de 6 mois est maintenant dépassé. Le Conseil d’Etat devrait donc donner sa réponse, traiter cette motion prochainement.

Lors de la dernière session, un postulat urgent a été déposé par des députés du district de Martigny, celui-ci s’enquérait de la situation quant à la concrétisation de ces nouveaux emplacements. Or le Chef du DFS a répondu à cette occasion que le Conseil d’Etat n’allait pas créer de nouvelles places pour les gitans. Cette réponse fut combattue par 99 parlementaires.

Notre groupe a donc envoyé une question écrite au Conseil d’Etat afin de lui demander s’il comptait devenir crédible et cohérent en respectant la volonté du législateur.

La ville de Martigny a annoncé qu’elle fermerait son emplacement dédié aux gens du voyage si deux autres places, comme prévu, n’étaient pas créées. Le PDCB se demande si, outre le fait de ne pas respecter les décisions des parlementaires, le Conseil d’Etat veut se retrouver confronté régulièrement à des installations sauvages comme celle que l’on a vécue à Collombey-Muraz il y a bientôt 2 ans.

Pour le PDCB : Nicolas Voide et Marianne Maret

Rappel des faits, rétrospective :

1998 : Ouverture d’une aire de transit pour les gens du voyage à Martigny

Juillet 2012: Occupation dans le Chablais d’un terrain agricole pour un groupe de gens du voyage

10.09.2012: Session de septembre, traitements d’interventions urgentes, dont le postulat PDCB 2.238 demandant des réponses par rapport à la gestion de la problématique.

16.05.2013: Dépôt de la motion 4.0031 du Groupe PDCB proposant une solution concrète.      

13.03.2014: Traitement du postulat urgent 3.0097 de plusieurs députés du district de Martigny.      

14.03.2014: Dépôt d’une question écrite du groupe PDCB par Nicolas Voide et Marianne Maret.

 

Contacts :

Nicolas Voide, Député PDCB, 2ème vice-président du Grand Conseil, 079 658 65 88,nicolas.voide@parl.vs.ch

Marianne Maret, Députée PDCB, 079 799 05 11, marianne.maret@parl.vs.ch

Pascal Dubosson, Député, responsable communication PDCB, 078 812 66 46,pascal.dubosson@gmail.com