18.04.2014 / Communiqués / /

Assemblée constituante en Valais

Une proposition prématurée et des propos déplacés

Une insulte inacceptable

Le PDCVr demande à Jérôme Desmeules de présenter des excuses suite à ses propos déplacés.

Dans le cadre du débat politique ouvert suite aux différentes propositions de création d’une Assemblée constituante en Valais, le co-président de l’UDCVr, Jérôme Desmeules, a tenu les propos suivants, relayés par Rhône FM :

« Les problèmes actuels n’ont rien à voir avec des blocages constitutionnels mais avec le PDC »

Ces propos sont une insulte envers les milliers de membres de notre parti. Ils constituent une attaque frontale et gratuite envers les femmes et les hommes membres du PDCVr qui s’engagent au service de leurs concitoyens, que ce soit au niveau communal ou cantonal.

Une telle agression verbale, sans argumentation aucune, n’a pas sa place dans le débat démocratique. Nous demandons par conséquent à Jérôme Desmeules de présenter des excuses publiques à l’intention du PDC et de ses membres.

Une proposition prématurée

Le PDCVr n’est pas fondamentalement opposé à l’idée d’une Assemblée constituante.

Toutefois, cette demande est prématurée actuellement, une profonde révision de la Constitution étant déjà en cours dans le cadre de R21, avec une contrainte forte en terme de délai suite à l’arrêt du Tribunal Fédéral relatif aux circonscriptions électorales.

En revanche, si les mesures contenues dans R21 venaient à être refusées, en d’autres termes, si ce processus ne devait pas permettre de moderniser la Constitution cantonale, notamment en ce qui concerne les institutions et l’organisation territoriale, alors un processus plus lourd comme la création d’une Assemblée constituante pourrait être envisagé.

 

Personnes de contact

Serge Métrailler, président du PDCVr, 079 294 53 83

Lucien Combaz, secrétaire général, 076 822 05 31