30.11.2014 / Communiqués, Votations / Economie / ,

Votations cantonales et fédérales du 30 novembre 2014

Décret ETS1 et initiatives populaires " Sauvez l'or de la Suisse", "Halte à la surpopulation" et "Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires": positions du PDCVr

Réuni le jeudi 9 octobre à Martigny, le Conseil de parti a donné les mots d’ordre suivants:

VS – Décret ETS1 – un OUI déterminé

Le décret ETS 1 n’aura aucune incidence sur la qualité de l’enseignement en Valais. Les mesures touchant l’enseignement rétablissent une égalité de traitement entre tous les salariés de la fonction publique (classe d’attente en première année), reportent une diminution du nombre de périodes d’enseignement pour les professeurs d’éducation physique, et introduisent une flexibilité dans la gestion des heures de décharges. Aucune de ces mesures n’aura d’incidence sur les élèves valaisans.

Contrairement à ce que laissent entendre les référendaires, le décret ETS n’aura aucun effet sur la sécurité, la santé, la justice ou encore les routes de notre canton. Il est paradoxal qu’une organisation censée défendre les employés de l’administration s’oppose à une mesure dont l’essentiel de l’effet (75.5%) consiste à diminuer l’épargne du canton afin justement d’éviter des économies qui pourraient toucher directement la fonction publique.

Le décret ETS1 présente des mesures équilibrées et raisonnables, c’est pourquoi le PDC le soutient avec fermeté.

CH – Initiatives populaires nocives: 3 x NON

Mettre sous tutelle les cantons, reporter la charge fiscale sur la classe moyenne et les PME, et mettre en danger plus de 20’000 emplois en Suisse, non merci. Le PDC s’oppose vigoureusement à l’initiative visant à interdire l’imposition d’après la dépense.

Fixer un carcan arbitraire en terme de main d’œuvre, mettre en danger l’avenir du financement de l’AVS, nuire davantage à nos relations avec l’UE, tout cela sans effet concret sur la protection des ressources naturelles, une hérésie. Le PDC combat l’initiative Ecopop et ses relents malthusiens.

Mettre en péril les capacités d’action de la BNS dans la préservation des conditions économiques de la Suisse par une politique monétaire active et cohérente serait irresponsable. L’initiative sur l’or est une menace pour notre pays, le PDC la rejette donc.