17.12.2014 / Articles, Grand Conseil / / ,

Vers une amnistie fiscale partielle

Dans le cadre du projet de budget 2015, le Parlement a accepté en première lecture le décret concernant l'application des dispositions sur le frein aux dépenses et à l'endettement.

Parmi les points importants contenus dans ce décret, une amnistie fiscale partielle pour les années 2016 à 2018 a été acceptée. Cet élément répond en grande partie à la demande formulée par le PDC en 2013 déjà.

Le PLR, pourtant fervent défenseur d’une amnistie fiscale, a préféré refuser la proposition comprise dans le décret, sous prétexte de sa portée limitée dans le temps. Il avait pourtant soutenu le postulat déposé par Pascal Luisier, Beat Rieder et David Théoduloz (P1.0040) en septembre 2013. Le PDC est satisfait que l’amnistie partielle contenue dans le décret ait pu passer la rampe malgré les oppositions difficilement compréhensibles de la droite économique. Cet outil permet ponctuellement d’apporter de nouvelles recettes pour l’Etat, sans ponctionner la majorité des citoyens. A noter toutefois que cette amnistie ne s’applique pas aux cas dans lesquels une procédure est déjà en cours, tels que les dossiers Cleusix ou Giroud par exemple.

L’acceptation de ce décret est un premier pas dans le sens de l’acceptation d’un budget 2015 proposant un équilibre entre nouvelles recettes et effort d’économies. Le PDC soutient cette recherche du juste milieu et continuera tout au long de la session à oeuvrer au soutien constructif de ce projet, dans l’intérêt des Valaisannes et des Valaisans.