24.02.2015 / Articles, Votations / /

Nous le faisons pour les familles!

Face aux arguments fallacieux avancés par les opposants, le PDC rappelle que l’initiative soumise au vote le 8 mars prochain bénéficiera à la grande majorité des familles tant valaisannes que suisses.

Le PDC s’engage depuis longtemps pour les familles. Que ce soit pour leur offrir plus de temps (congé maternité, paternité, adoption, conciliation vie professionnelle / vie familiale, …), pour leur offrir des structures adaptées (accueil parascolaire, crèche-nurserie, …), ou pour préserver leur pouvoir d’achat, notre engagement est clair et cohérent.

En Valais, l’acceptation de l’initiative aura deux avantages majeurs pour les familles :

–       Elle permettra à toutes les familles soumises à l’impôt fédéral direct (IFD) de bénéficier d’une diminution de cet impôt.

–       Elle ancrera dans la législation fédérale une mesure dont bénéficient déjà actuellement les familles valaisannes. Cet ancrage permettra de renforcer le soutien aux familles existant, notamment face aux attaques répétées de la gauche qui tente régulièrement de saper la politique familiale.

La campagne prend un tournant ubuesque en Valais, le PLR distillant dans les médias des mensonges éhontés pour tromper les électeurs. Ce parti affirme que les familles ne payant pas d’IFD ne bénéficieraient pas de l’initiative, et que seule une toute petite frange de la population bénéficierait de la défiscalisation des allocations.

Toutes les familles qui paient des impôts, à quelque niveau que ce soit, bénéficieront de notre initiative.

Ce parti ose également argumenter que les collectivités publiques ne peuvent se passer des ressources financières qui seraient – à juste titre – redonnées aux familles.

En parallèle, le PLR propose d’augmenter à 24’000.- la déduction annuelle pour frais de garde, engendrant des pertes fiscales encore plus conséquentes pour les collectivités.

Dans le même temps, en Valais, le PLR fait campagne contre une hausse raisonnable de l’imposition des véhicules et de l’impôt sur le capital.

Pour le PLR, imposer raisonnablement les entreprises et les véhicules n’est pas acceptable, mais imposer les familles est normal.

Le PDC est convaincu à l’inverse que l’avenir de notre pays passe par une politique favorable aux familles, qui permet également de contribuer à répondre aux défis du vieillissement de la population et de la maîtrise de l’immigration.

Les citoyens ne doivent pas être dupés par des arguments mensongers. Il est temps de faire un geste pour les familles de ce pays.

Nous le faisons pour les familles !