07.05.2015 / Communiqués, Votations / Formation / ,

Votations fédérales et cantonales du 14 juin 2015

DPI, bourses d'étude, imposition des successions, redevance Radio-TV, R21, et Rhône 3: les positions du PDCVr

Réuni en séance ordinaire le 27 avril, le Conseil de parti du PDCVr a arrêté les positions suivantes en vue des votations fédérales et cantonales du 14 juin prochain.

1. Arrêté fédéral concernant la modification de l’article consti­tutionnel relatif à la procréation médicalement assistée et au génie génétique dans le domaine humain                                                       

Le PDC soutient la modification de l’article constitutionnel autorisant le diagnostic préimplantatoire. Les membres du parti ont majoritairement souhaité accepter cette modification qui permet de réduire les risques de transmettre des maladies graves lors de fécondation in vitro. De plus, par rapport à la situation actuelle, cette modification permet au couple se trouvant face à un diagnostic problématique de prendre une décision concernant quelques cellules, plutôt qu’un embryon de plus de 10 semaines.

2. Initiative populaire « Initiative sur les bourses d’études »

Le PDC refuse cette initiative qui consiste en une nouvelle attaque contre l’autonomie des cantons. Ce texte favorise outrageusement la formation universitaire au détriment des autres types de formations. De plus, le contre-projet indirect adopté par le Parlement répond à la plupart des demandes des initiants.

3.  Initiative populaire « Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (Réforme de la fiscalité successorale) »

Le PDC s’oppose vigoureusement à cette initiative inique de la gauche qui une fois de plus attaque la souveraineté des cantons. L’application de l’initiative ne permettrait pas de résoudre le financement de l’AVS, tout en compliquant grandement les transmissions d’entreprises ou les successions. Le Valais compte plus de 60% de propriétaires. L’application de cette initiative toucherait donc une part importante de la population, imposant pour la troisième fois le même franc.

4. Modification de la loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV)

Le PDC soutient la modification de la Loi sur la Redevance Radio et Télévision (LRTV). Grâce à cette loi, l’immense majorité des ménages de ce pays verra sa facture diminuer, et les personnes aux bénéfices de prestations complémentaires AVS/AI ou résidant en EMS en seront exemptées.

La loi modifiée permet de rétablir une égalité de traitement et de réduire la bureaucratie. Elle permet de plus de garantir le financement du service public dans tous les pays et particulièrement dans les régions francophones, italophones et romanches.

Le service public, outil de cohésion nationale contribuant à l’information du citoyen et des entreprises doit également être soutenu par celles-ci.

5. Révision de la Constitution cantonale du 12 mars 2015

La première partie de la modification de la Constitution cantonale, premier volet de R21, obtient un grand soutien du PDC.

Le projet issu des débats du Grand-Conseil comporte divers avantage :

–       Il permet de maintenir la représentativité de chaque district, au travers de la double-proportionnelle. Les sous-circonscriptions correspondant aux districts actuels, elles permettent aux citoyens de chaque région, qu’il s’agisse d’une ville ou d’une vallée, de choisir ses représentants.

–       Le mode d’élection du Grand-Conseil proposé est conforme à la Constitution fédérale, contrairement au système actuel.

–       L’introduction d’un nombre minimal de représentants du Haut-Valais permet de garantir la protection de la minorité linguistique, et garanti ainsi la cohésion du Canton pour les décennies à venir.

–       L’élection du Conseil d’Etat au système majoritaire permet de conserver une élection de personne plutôt que de parti, et s’inscrit dans la même pratique que l’immense majorité des cantons suisses.

6.    Décret créant un fonds pour le financement du projet de la 3e correction du Rhône du 11 septembre 2014

Le PDC s’était déjà prononcé sur ce sujet lors du précédent conseil de parti. Nous soutenons avec force le financement de ce projet permettant de sécuriser la plaine du Rhône pour nos enfants et nos petits-enfants. Il n’y a aucun projet alternatif, et les arguments simplistes du comité référendaire sont une manipulation de l’opinion. La Confédération a clairement signifié, en particulier dans une réponse au parlementaire Freysinger que les options prétendument existantes, défendues par les référendaires ne respectaient pas la loi, et ne pourraient en aucun cas être l’objet de financement.

 En résumé

 

Diagnostic préimplantatoire (DPI)

OUI

Bourses d’études

NON

Imposition des successions

NON

Redevance Radio-TV (LRTV)

OUI

Modification de la constitution (R21)

2x OUI

Financement de la correction du Rhône (R3)

OUI