14.06.2015 / Communiqués, Votations / /

Votations fédérales et cantonales du 14 juin 2015

Réactions du PDCVr

  1. Objets cantonaux : un résultat en demi-teinte pour le PDC

Le PDC salue le soutien des citoyens valaisans au décret de financement de la troisième correction du Rhône. Le Conseiller d’Etat Jacques Melly, porteur de ce projet, a su convaincre les valaisannes et les valaisans, face à la campagne de désinformation menée par l’UDC. Le PDC se réjouit que ce projet puisse aller de l’avant, avec le soutien de la Confédération, pour offrir à nos descendants une plaine du Rhône sécurisée. Les différentes mesures prévues seront mise en œuvre selon les procédures en vigueur, qui incluent des mises à l’enquête, voire des concertations avec les personnes directement concernées.

Le PDC regrette en revanche la décision négative du peuple sur la première étape de la réforme de la Constitution cantonale. La garantie de 35 députés pour le Haut-Valais ayant participé au refus de cet objet, le PDC assume sa part de responsabilité et fera son autocritique en interne.

Le nombre de bulletins blancs démontre un échec de la vulgarisation de ce sujet complexe. Le PDC regrette le manque de moyens disponibles pour cette campagne, qui a empêché une communication à large échelle sur les enjeux de ce scrutin.  

Le débat sur les institutions valaisannes va sans aucun doute se prolonger, peut-être sur plusieurs années. Si le PDC respecte la volonté populaire, et la respectera toujours, il est inquiet de voir ce débat risquer de s’enliser et monopoliser quantité d’énergie et de forces politiques, alors que les opposants au projet soumis au vote ce jour sont incapables de s’accorder entre eux sur une solution alternative.

 

  1. Objets fédéraux : un carton plein pour le PDC                                

La modification de la Loi sur la Redevance Radio et Télévision (LRTV) a été acceptée sur le plan national. Malgré par la prise en otage de l’USAM par l’UDC, et l’engagement de certains PLR, qui sur ce sujet ont étonnamment décidé de défendre une organisation lourde et bureaucratique, le souverain a décidé de revoir le mode de perception de la redevance.

Défenseur des PME et des familles, le PDC est satisfait de ce résultat.

Le PDC salue l’acceptation par le peuple de la modification de l’article constitutionnel autorisant le diagnostic préimplantatoire. Nous faisons confiance au parlement pour maintenir des cautèles permettant d’éviter tout abus ou dérive dans ce domaine.

Enfin, les deux textes portés par la gauche subissent une cuisante défaite devant le peuple, une de plus. Les deux initiatives balayées, sur les bourses d’études et l’impôt sur les successions, démontrent que les citoyens suisses sont attachés au respect de la souveraineté des cantons, souveraineté systématiquement attaquée par la gauche, mais que le PDC a à cœur de défendre.