15.12.2015 / Grand Conseil / Economie / ,

« Un taux de dividende unique pour l’Etat du Valais et les tiers »

La question du dividende dissocié, soit d’un dividende plus élevé pour les actions au porteur que pour les actions nominatives de la Banque cantonale du Valais (BCVs), a été soulevée depuis plusieurs années par la Commission de gestion (Cogest) et la Commission des finances (Cofi) du Grand Conseil ainsi que l’Inspection cantonale des finances (IF).

bclivazAprès avoir examiné la situation prévalant dans les autres cantons, l’IF a constaté qu’un mécanisme de dividende dissocié favorable aux tiers actionnaires n’était appliqué qu’à la BCVs. Conformément au mandat confié par les commissions de haute surveillance du Grand Conseil, l’IF a rapporté sur la possibilité de supprimer ce dividende dissocié pour le remplacer par un taux de dividende unique pour l’Etat du Valais et les tiers.

Le projet soumis est la résultante de décisions communes entre les organes de la BCVS et le Conseil d’Etat.

Il comprend les éléments suivant :

a) Mise en place d’un seul type d’actions nominatives dont la valeur est portée à Fr. 10.-  (split : division par 10 des actions privées dont la valeur nominale actuelle est de Fr. 100.- et division par 5 des actions de l’Etat dont la valeur nominale actuelle est de Fr. 50.-).

b) Distribution d’un dividende identique entre les actionnaires privés et l’Etat (en principe 27%). Actuellement l’Etat perçoit un dividende de 16% alors que les privés 27%.

c) Compensation des actionnaires au porteur (privés) par la possibilité d’acheter de nouvelles actions (2 actions pour 10 actions nouvelles nominatives) à un prix très favorable à Fr. 30.- alors que la cotation actuelle, la situe à Fr. 80.-. Ces 800’000 actions sont mises en vente par l’Etat du Valais en lien avec la conversion de la créance de 50 mios.

Le projet arrive certainement au bon moment. L’évolution du cours de l’action BCVS ces dernières semaines prouve également la confiance en l’institution bancaire ainsi qu’au projet présenté.

L’entrée en matière a été acceptée par l’ensemble des groupes du Grand Conseil considérant ce projet comme pertinent et équilibré. Le débat et la décision auront lieu jeudi matin 17 décembre au parlement.  Une assemblée extraordinaire des actionnaires au porteur ce même jeudi permettra de finaliser cette opération.

Sion, le 15 décembre 2015

Contact