18.12.2015 / Articles / / ,

Merci pour les efforts consentis par tous les Départements et le respect du double frein

Dès la présentation, du projet de budget 2016, celui-ci a suscité analyses, commentaires, inquiétudes et espoirs à travers tout le canton. Ce projet de budget a bien résisté, par la cohérence du projet présenté, mais aussi par la marge d’action étroite et les conditions incontournables décidées par le Parlement.

L’équilibre est maintenu, grâce au respect des exigences légales du double frein aux dépenses et à l’endettement. Effort traduit par une diminution de 6.6 Mios sur près de 1 Mia de charges salariales, et diminution d’augmentations, qui ne constitue pas une baisse du pouvoir d’achat, puisque l’indice suisse des prix à la consommation est estimé à moins 1.1% pour 2015.

D’autres secteurs sensibles ont aussi maintes fois été évoqués. Et en particulier celui de l’action sociale. Les conclusions de ces mandats ont confirmé l’évolution des besoins dans ce domaine, mais la rigueur est-elle adaptée à sa gestion ? L’esprit de partage, les principes d’humanité, de solidarité et d’équité doivent présider à l’élaboration des normes d’assistance. Par exemple, la demande du PDCB, à hauteur de 5 Mios, ne constituait pas une demande de diminutions supplémentaires de prestations. Il s’agissait d’une estimation qui semblait plus réaliste des effets des mesures décidées lors de l’acceptation des motions urgentes. Cette demande a été retirée au profit de la proposition de la COFI, la plus proche de la nôtre en terme de montant, mais plus équilibrée en terme de compensation budgétaire.

L’entretien de nos infrastructures a montré passablement d’inquiétudes. Il est compréhensible, en période moins faste, de diminuer et espacer les efforts dans ce domaine. La crainte de coûts beaucoup plus importants ensuite a généré de nombreuses demandes d’augmentation des montants à disposition, allant jusqu’à 20 Mios. Pour le PDC, je dois relever l’acceptation des 1.5 Mios pour les améliorations structurelles dans l’agriculture et les 150’000.- pour l’accompagnement des familles d’accueil (136 familles d’accueil en Valais).

Je peux me réjouir de la situation financière générale du ménage cantonal et là je dois saluer la sagesse, du CE dans l’élaboration du budget et celle du  Parlement, dans son appréciation et ses décisions. Le budget 2016 a été accepté par 97 voix, sans opposition.

Tous mes vœux pour de belles fêtes de fin d’année et une année 2016 pleine de succès et surtout la santé.

Sion, le 18 décembre 2015