14.06.2016 / Articles, Grand Conseil / Energie /

Loi sur les forces hydrauliques : un projet initié et défendu par le PDC

Le Parlement cantonal a débattu mardi matin de la révision de la loi sur les forces hydrauliques. Il est entré en matière avec une très large majorité.

Sion - 26 mars 2013 - Députés du Grand Conseil Valaisan, législature 2013-2017 - Gilles Martin,PDCC . Photo Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

La mouture proposée par le département de M. Cina et amendée par la commission « Economie et énergie » a été considérée globalement comme bonne, quand bien même trois visions se sont opposées durant les débats. Tout à l’Etat voulait la gauche, privatiser davantage défendaient les libéraux-radicaux. Finalement, la solution de compromis proposée par le Conseil d’état et défendue par le PDC l’a emporté largement.

Cette solution, déjà présentée et défendue depuis 2011 par le groupe de travail et de réflexion « force hydraulique » du PDCVr, offre une loi équilibrée qui conserve en mains valaisannes la majorité de cette matière première. Elle implique le privé pour une tranche non négligeable de 40 % et laisse la part du lion aux communes concédantes d’origine avec 30% en propre et la vente au prix du marché des 40 %. Elle permet au canton, avec ses 30 %, de devenir, via les Forces motrices valaisannes, un acteur énergétique important. Elle établit enfin une solidarité entre l’ensemble des communes valaisannes par une juste répartition des rentes de ressources.

Si aujourd’hui la valeur de l’électricité est très basse, situation essentiellement due au subventionnement élevé de l’Allemagne pour les énergies solaires et éoliennes et à l’usage à grande échelle du charbon très polluant, qu’en sera-t-il demain ? Après le tsunami japonais, l’électricité a vu ses prix monter fortement. Notre responsabilité est de mettre en place une loi qui fonctionne par beau et mauvais temps, qui soit applicable pour les huitante prochaines années. Le projet soumis au Parlement et clairement initié et défendu par le PDC remplit cet objectif.

Le soleil énergétique va revenir et le Valais sera ainsi prêt pour faire fructifier cet or bleu.

Sion, le 14 juin 2016

Contact