17.06.2016 / Articles, Grand Conseil / / ,

Le compte 2015 de l’Etat du Valais: un équilibre atteint grâce à la maîtrise des charges

Malgré un contexte économique général peu favorable (abandon du cours plancher, faible croissance, augmentation du taux de chômage en Valais), les comptes 2015 présentent un résultat positif, grâce à une importante distribution du bénéfice de la BNS, une croissance des recettes fiscales et une gestion maîtrisée des charges.

Sion - 26 mars 2013 - Députés du Grand Conseil Valaisan, législature 2013-2017 - Sydney Kamerzin,PDCC. Photo Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

Ainsi, les comptes présentent un excédent de revenus de 95.7 millions et un excédent de financement de 97.2 millions. Ces montants ont été intégralement affectés à compenser les découverts comptables des comptes 2013 et 2014.

Pour le PDCC, ce résultat positif est dû à des facteurs extérieurs (bénéfice de la BNS) d’une part, et à la règle du double frein aux dépenses et à l’endettement d’autre part. Cette rigueur, garantie par le double frein, a permis de maîtriser les charges et de contribuer à ce bon résultat d’ensemble.

Après des exercices 2013 et 2014 difficiles, il serait toutefois prématuré d’assouplir le double frein avant de vérifier si, dans les années à venir, les résultats positifs se confirment, et cela indépendamment de circonstances externes non maîtrisables (apport des bénéfices de la BNS notamment).

Il faut relever que les charges du personnel étatique direct sont stables, à 934.8 millions. Il est encore nécessaire d’examiner si les charges du personnel sont également maîtrisées dans le secteur paraétatique et dans le secteur subventionné.

Quant à l’augmentation des recettes, elle résulte notamment des contribuables fortunés. Le PDC est d’avis qu’il faudrait explorer la piste d’une attractivité accrue pour ces contribuables, par exemple par une diminution de l’impôt sur la fortune des personnes physiques, à l’image de ce qui a été fait dans d’autres cantons de Suisse centrale notamment.

Enfin, il faut constater un impact négatif sur les comptes des demandes de crédits supplémentaires (+66.3 millions) et l’augmentation de certains postes, en particulier en matière d’hospitalisations hors canton.

En résumé, l’équilibre est atteint grâce à la maîtrise des charges. Ce résultat positif résulte du travail du Conseil d’Etat et en particulier du Chef du Département des finances, M. le Conseiller d’Etat Maurice Tornay, que les groupes PDC tiennent à remercier et à féliciter pour l’excellent travail fourni.

Sion, le 17 juin 2016

Contact