17.06.2016 / Articles, Grand Conseil / / ,

Le PDC soutient l’action du Préposé à la protection des données et à la transparence

La défense de la sphère privée et la transparence dans l’activité étatique sont l’un des piliers d’un état démocratique, puisqu’elles constituent des libertés fondamentales qui doivent être protégées et garanties dans un Etat de droit.

 

Sion - 26 mars 2013 - Députés du Grand Conseil Valaisan, législature 2013-2017 - Anthony Lamon, suppléant PDCC . Photo Sabine Papilloud / Le NouvellisteLa protection des données a connu un développement fulgurant durant la dernière décennie, consécutivement aux avancées technologiques dans les domaines informatique et numérique.

La sécurité de nos informations personnelles nous touche tout un chacun comme citoyen, consommateur, patient, élève ou travailleur. En effet, nos données les plus intimes sont utilisées, partagées, dans certains cas mêmes vendues, et ce dans des domaines autant variés que la fiscalité, le milieu scolaire, les rapports de travail ou encore la vidéo-surveillance.

Conscient qu’il fallait agir dans ce domaine sensible, le Parlement a décidé la création d’un poste de préposé à la protection des données. Si les nominations successives ont connues certaines turbulences, le titulaire actuel du poste remplit parfaitement son rôle de gardien des libertés personnelles et de garde-fou de l’emprise de l’Etat.

Maitre Sébastien Fanti fait en effet preuve d’un dynamisme certain en prenant à bras le corps diverses problématiques, dont certaines se sont révélées épineuses et médiatiques. Pollution au mercure, dossier numérique du patient, cas de « sextorsion », il a su gérer ces situations avec professionnalisme, dans le respect des différents acteurs en présence.

Par conséquent, le PDC soutient l’activité actuelle du préposé, tout comme il se félicite des différentes qualifications obtenues par ce dernier.

Toutefois, nous souhaitons que le soutien direct aux communes soit accru, tout comme nous désirons que l’ensemble du public soit informé du portail informatique à disposition des citoyens sous www.prepose-vs.ch.

Le Parti démocrate-chrétien réitère donc son soutien au préposé, en rappelant également que si  l’objectif principal demeure une meilleure transparence, l’activité et le travail des autorités ne doivent pas être entravés de manière inutile.

Sion, le 17 juin 2016

Contact