18.06.2016 / Articles, Grand Conseil / /

Les urgences de la session de juin du Grand Conseil

Comme à chaque session, une partie du vendredi matin est généralement réservée aux urgences. Voici quelques points saillants au menu de cette semaine.

Sion - 26 mars 2013 - Députés du Grand Conseil Valaisan, législature 2013-2017 - Pascal Nigro,PDCB. Photo Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

Nomination au DFS

Un postulat déposé par l’AdG et cosigné par Joachim Rausis (PDCB) et David Théoduloz (PDCC) a provoqué un grand nombre de réactions dans les médias. En effet, ce texte relève que la mise au concours du nouveau chef de service de l’enseignement spécialisé ne met pas en exergue une expérience, ni de l’enseignement spécialisé, ni même de de l’enseignement traditionnel.

Même si le processus de nomination relève de la compétence du Conseil d’Etat, cet “oubli” a étonné, voire interloqué des personnes de tous milieux.

Il sera intéressant de suivre la réaction du Conseil d’Etat qui, ayant été désavoué par le Parlement, ne voudra certainement pas abandonner, à juste titre, une de ses prérogatives tout en devant faire face au sentiment d’incohérence que suscite cette mise au concours.

Zone mayens

Dany Rossier et Marianne Maret (PDCB) ne veulent pas attendre la refonte de la loi sur les constructions pour déterminer la compétence en zone mayen qui a été refusée aux communes par la Confédération. Sensibles au fait que 50 cas sont ainsi bloqués, les députés valaisans ont largement accepté cette motion urgente.

Asile

Dans son postulat urgent, Gilles Martin (PDCC) pense que pour des raisons de sécurité et de santé, il n’est pas pertinent d’héberger des requérants d’asile dans des locaux de la protection civile au cœur de Sion. Bien que fort débattue, cette proposition a été acceptée par une courte majorité. Ainsi, le Conseil d’Etat va devoir proposer d’autres solutions d’accueil dans des zones périphériques et peu habitées.

PDG

Comme on pouvait s’y attendre, personne ne s’est levé au Parlement pour contrer le postulat urgent du CSPO demandant au gouvernement de faire pression sur l’Armée en vue de garder le statut quo dans l’organisation de la Patrouille des glaciers. Cet événement, très important pour notre canton, ne doit, ni être supprimé, ni reporté d’une année comme l’a laissé entendre récemment le Conseiller fédéral, Guy Parmelin.

INFOMED

Etonnés par l’arrêt du projet Infomed, une majorité de députés demande à la COGEST d’enquêter sur la gestion du dossier électronique du patient. L’analyse devra porter sur les coûts, la gestion et les améliorations futures du projet.

Sion, le 18 juin 2016