28.07.2016 / Communiqués / / ,

Départ de Jean-Marie Cleusix : le PDCVr demande de la transparence

A la suite de l’annonce de la démission du chef du service de l’enseignement, le PDCVr demande que la lumière soit faite sur les véritables raisons de ce départ et que des garanties pour le futur de l’enseignement en Valais soient données.

Que ce soit une démission pour cause de santé, un licenciement ou un arrangement négocié (le moyen évolue au fil des différentes interviews d’Oskar Freysinger), le départ de Jean-Marie Cleusix de son poste de Chef de service n’est en tous les cas point dû au hasard.

Depuis quelques semaines, le PDCVr a eu vent de nouveaux dysfonctionnements au sein du service de l’enseignement et peine à croire que cette annonce n’y soit pas liée. Il se pose donc légitimement la question des véritables raisons qui sous-tendent ce départ. Si ces dysfonctionnements sont avérés, il y a urgence à mettre en place les moyens de les régler. A quelques semaines de la rentrée scolaire, la priorité doit en effet être mise sur le bon fonctionnement de l’école valaisanne.

Le PDCVr ne se contente donc pas du départ de M. Cleusix pour penser que la sérénité est de retour au sein de l’instruction valaisanne et exige des éclaircissements et des explications plus convaincantes. Il y a rapidement lieu de faire le bilan de M. Cleusix à la tête du service de l’enseignement et d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Sion, le 28 juillet 2016