17.08.2016 / Articles, Campagnes, Votations / Responsabilité sociale /

Pourquoi l’initiative AVSplus est irresponsable

L’initiative populaire AVSplus lancée par l’Union syndicale suisse (USS) souhaite une augmentation globale des retraites à hauteur de 10 %. Les initiants affirment que les rentes n’ont pas fondamentalement été augmentées depuis quarante ans et ne permettraient plus, dans de nombreux cas, de mener une vie digne à la retraite.

La prévoyance vieillesse fait face à des difficultés financières. L’augmentation croissante de l’espérance de vie et des rendements à la baisse sont les défis posés au système. Afin d’être en mesure de relever ces défis, il faut une réforme globale et non un relèvement isolé et coûteux des rentes comme le propose l’initiative AVSplus.

Force est de constater que comme trop souvent par le passé, la gauche ne précise pas comment seront financés chaque année plus de 4 milliards de francs, somme qui cumulerait à 5,5 milliards de francs d’ici 2030. Après avoir esquissé diverses solutions qui se sont révélées l’une après l’autre insuffisantes, c’est désormais une hausse de 0,4% de cotisation de la part des salariés et autant des employeurs qui est proposée. Une augmentation qui nuirait à la compétitivité de nos entreprises qui sont déjà affaiblies par le franc fort.

Durant les vingt dernières années, de nombreuses initiatives demandant une expansion du système de prévoyance vieillesse ont été balayées. A chaque fois, le peuple a clairement su faire la différence entre les mesures nécessaires indispensables pour garantir l’AVS et celles qui ne le sont pas.

Consolider l’AVS avec une réforme durable

Cette nouvelle proposition de l’Union syndicale suisse met en danger l’avenir de notre AVS et torpille le projet de réforme largement soutenu tel que la « Prévoyance vieillesse 2020 », en traitement aux Chambres, qui permettra un développement durable de l’AVS. Il est donc primordial de rejeter une initiative qui propose une mesure ponctuelle qui n’aura aucun effet bénéfique à long terme. En clair, la réforme des retraites 2020 propose une vraie gestion de l’AVS alors que l’USS refuse de voir la réalité et met en péril la pérennité des rentes pour les générations futures. Vu l’importance de l’AVS pour notre pays, un tel comportement est totalement irresponsable.

Sans mesure concrète, le déficit de l’AVS creusé par l’évolution démographique pourrait atteindre 13 milliards par an et il reviendra aux personnes actives, aux contribuables et à la Confédération de boucher ce gouffre sans fond. Réformer l’AVS plutôt que d’augmenter les rentes, c’est notre responsabilité d’élus.

Dans ce contexte, dites non à une initiative dangereuse qui sera soumise au peuple le 25 septembre 2016.