23.08.2016 / Campagnes, Communiqués, Votations / Economie / , , ,

Votations du 25 septembre: positions du PDCVr

Le PDCVr a pris position sur les trois objets fédéraux et les deux objets cantonaux soumis à votation le 25 septembre prochain. Il rejette les deux initiatives populaires lancées par la gauche, soutient la loi sur le renseignement ainsi que les deux modifications constitutionnelles cantonales.

Le réchauffement climatique est un problème majeur du XXIème siècle. La Suisse peut faire mieux en termes notamment de recyclage. Le PDCVr s’accorde avec les verts sur ce constat. Toutefois, la proposition de l’initiative de réduire de 65% l’empreinte écologique de notre pays est irréaliste et imposerait des contraintes drastiques aux entreprises suisses qui verraient leur compétitivité gravement pénalisée. A la quasi-unanimité, le PDCVr a donc rejeté l’initiative « pour une économie verte ».

Dès 2019, les cotisations AVS ne couvriront plus les rentes versées. Pour contrecarrer ce problème, notre système de retraite doit rapidement être réformé. La proposition des syndicats d’augmenter de 10% les rentes AVS ne convainc pas le PDCVr qui estime que cette initiative, outre son coût excessif, ne prend pas en compte l’évolution démographique de la population et ne fait qu’empirer le problème du paiement des rentes par les cotisations. Le PDCVr préfère miser sur la réforme globale « AVS 2020 » du Conseiller fédéral Alain Berset qui agira à la fois sur le premier et sur le deuxième pilier. Il recommande ainsi, à l’unanimité, de rejeter l’initiative AVS+.

Concernant la loi sur le renseignement, le PDCVr estime qu’elle est un outil moderne et nécessaire. La nouvelle législation permettra au Service de renseignement de la Confédération de lutter efficacement contre les risques et menaces de notre temps. Le parti relève que les nouvelles mesures de surveillance seront assorties de contraintes très strictes et ne pourront être utilisées que dans de rares cas. Elles n’autoriseront ainsi pas le SRC à s’immiscer dans la sphère privée de tous les citoyens suisses, comme le laissent entendre les référendaires. Le PDCVr invite donc à soutenir cette loi.

Au niveau cantonal, le PDCVr soutient la proposition visant à simplifier le mode de désignation des membres du ministère public. La délégation des nominations des procureurs, des substituts et des procureurs extraordinaires au bureau du ministère public est une décision pragmatique.

Finalement, le PDCVr recommande aux valaisans d’accepter l’institution d’un conseil de la magistrature. Ce nouvel organe permettra une surveillance indépendante de la justice valaisanne qui gagnera en transparence. Avec cette proposition, qui émane des rangs démocrates-chrétiens, la confiance de la population envers ses autorités judiciaires sera améliorée.

Sion, le 18 août 2016