08.09.2016 / Grand Conseil / Mobilité /

Un projet capital pour la région du Haut-Lac

Le projet de décision concernant le crédit d’engagement pour la déviation de la route principale sur le tronçon des Evouettes est capital pour la région du Haut-Lac mais également pour le canton vu les liaisons directes avec le Canton de Vaud et la France.

Aujourd’hui la région du Haut-Lac étouffe et le village des Evouettes enregistre plus de 15’000 passages véhicules par jour en moyenne. Ce projet permettra de sécuriser la traversée du village des Evouettes en supprimant le trafic de transit, de diminuer le bruit routier actuel et de rendre une qualité de vie agréable à ce village qui a connu un fort développement ces dernières années. Ce projet comprend principalement la construction d’un tunnel d’une longueur de 657 mètres qui a dû répondre aux nouvelles normes de sécurité, notamment après l’accident survenu au Tunnel du Mont-Blanc, la construction d’un nouveau giratoire et le réaménagement du stand de tir.

Etant donné que la jonction H144 se situe sur une route faisant partie du réseau des routes principales et conformément à la décision du Conseil d’Etat, un montant de 117 millions de francs suisses sera affecté à ce projet. Ce montant représente le 90% du coût total et provient de l’utilisation des contributions forfaitaires annuelles globales de la Confédération aux routes principales suisses. Le solde des coûts d’un montant de 13 millions de francs suisses est supporté par le canton à raison de 70% et, pour ce qui est des 30% restants, par toutes les communes du canton.

Ce coût conséquent est expliqué principalement par l’évolution des normes de sécurité et environnementales ainsi que des conditions géologiques difficiles.

Le Conseiller d’Etat Jacques Melly a pu rassurer les députés sur les difficultés techniques que comportent la réalisation d’un tel projet mais aussi sur l’avancement des travaux du côté français. Effectivement le projet de déviation du village de St-Gingolph a été mis à l’enquête et le projet du côté de St-Gingolph-France devrait aboutir simultanément.

Le Grand Conseil a approuvé ce projet par 112 voix pour et 2 abstentions et les travaux pourront débuter dès cet automne.

Sion, le 7 septembre 2016

Contact