25.09.2016 / Votations / / , ,

Votations fédérales et cantonales du 25 septembre 2016: réaction du PDCVr

Le PDCVr est satisfait des résultats de ce dimanche de votation. Tout comme les suisses et les valaisans, le PDCVr rejetait les deux initiatives populaires et soutenait la nouvelle loi sur le renseignement ainsi que les deux objets cantonaux

C’est avec satisfaction que le PDCVr constate que le peuple suisse a rejeté l’initiative des syndicats visant à augmenter de 10% les rentes AVS. L’évolution démographique, avec une proportion de rentiers toujours plus importante par rapport à la population active représente un défi colossal pour la prévoyance vieillesse. Celle-ci doit subir une réforme structurelle agissant sur le premier et le deuxième pilier si l’on veut pouvoir assurer à la jeunesse d’aujourd’hui une retraite décente demain. C’est ce que propose le Conseil fédéral avec le projet prévoyance 2020 qui sera traitée cette semaine aux chambres fédérales. Avec son système de l’arrosoir, qui aurait coûté plus de 4 milliards par an, l’initiative AVS+ aurait créé une difficulté supplémentaire à la mise en place de cette réforme.

Le PDCVr salue la décision des suisses de refuser l’initiative pour une économie verte. Si le PDC soutient la mise en place dans notre pays d’une économie plus respectueuse de l’environnement, il rejette l’idée d’inscrire un objectif chiffré dans la constitution. Avec une telle décision, le Conseil fédéral aurait dû imposer des contraintes drastiques aux entreprises suisses dont la compétitivité aurait été pénalisée, sans compter l’impact inévitable que ces contraintes auraient eues sur les prix et la consommation.

Le PDCVr se réjouit de l’acceptation de la loi sur le renseignement. Cette nouvelle législation était indispensable pour que le service de renseignement de la confédération puisse disposer d’outils modernes et adaptés aux menaces actuelles. Le système de procédure imposant que ces outils ne soient utilisés qu’en cas de menace grave et après autorisation du Tribunal administratif fédéral et de trois Conseillers fédréaux permettra d’éviter des dérives telles que la surveillance de masse.

Finalement, le parti salue les résultats des votations cantonales. La nomination des procureurs et des substituts du procureur par le bureau du ministère public permettra de dépolitiser ces engagements et d’accélérer la procédure de recrutement. L’instauration d’un conseil de la magistrature permettra lui d’assurer une meilleure transparence de la justice valaisanne. Le PDCVr s’impliquera avec intérêt dans le débat parlementaire qui définira la forme de ce nouvel organe de surveillance.

En somme, un dimanche politique positif pour le PDCVr qui tient également à relever que comme très souvent, le peuple suisse et valaisan a fait confiance à ses institutions en suivant leurs recommandations.

 

Sion, le 25 septembre 2016