27.10.2016 / Communiqués, Votations / Energie /

Votation du 27 novembre 2016: NON à une sortie trop hâtive du nucléaire

Réuni en Conseil de parti mardi 11 octobre, le PDCVr a pris position sur l’initiative populaire « Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire ». A l’unanimité moins trois abstentions, il a rejeté le texte des Verts.

En 2011, suite à une motion du conseiller national Roberto Schmidt, le Parlement s’était positionné en faveur d’une sortie du nucléaire. Cinq ans plus tard, la chambre du peuple vient de décider de la stratégie énergétique 2050 qui planifie l’abandon des centrales nucléaires. L’initiative des Verts court-circuite la stratégie énergétique du parlement en lui imposant un délai extrêmement court pour l’arrêt des centrales nucléaires. Le PDC, qui soutient la vision de la stratégie 2050, pointe du doigt le fait qu’avec un délai aussi rapide (2029 pour la dernière centrale), la Suisse n’aura d’autres solutions que d’importer de l’électricité française (énergie nucléaire) et allemande (usines à charbon). Tant d’un point de vue écologique qu’économique, c’est absurde.

Le PDCVr relève également qu’avec les exigences extrêmement strictes auxquelles elles sont soumises, les centrales suisses sont parmi les plus sûres du monde. Grâce à des investissements permanents, elles ont pratiquement été renouvelées.

Enfin, limiter la durée d’exploitation des centrales nucléaires reviendrait à exproprier les exploitants de ces centrales. Ces exploitants pourraient se retourner contre la Confédération et des dommages-intérêts se chiffrant en centaines de millions de francs devraient être versés. Le PDCVr est d’avis qu’il y a bien mieux à faire avec cet argent public.

Sion, le 27 octobre 2016