12.11.2016 / Articles / /

Un vendredi ordinaire au sein du Grand Conseil

En ce vendredi 11 du 11, hormis l’ouverture officielle du Carnaval, le Grand Conseil a adopté en une seule lecture la modification de la loi sur la gestion et le contrôle administratif et financier du canton ainsi que la nouvelle loi sur la police.

Cette dernière permet de statuer clairement sur les compétences, les rôles et les tâches de la police cantonale et communale. La répartition ainsi que la collaboration entre elles est clairement notifiée. Après cette mise en bouche législative, le parlement s’est attaqué aux 19 interventions parlementaires, suivies des 8 urgences ainsi qu’une dizaine de questions.

Un postulat déposé par nos cousins les noirs du haut, a attiré mon attention. Il demandait clairement au Conseil d’Etat d’intervenir auprès de Monsieur Parmelin, nouveau chef de l’armée, afin que le rythme de notre mythique Patrouille des Glaciers soit toujours organisée chaque 2 ans et non chaque 3 ans comme le proposerait le Conseil fédéral. Ce postulat a bien sûr été accepté sans combat au stade du développement, nous attendons avec impatience la réponse du Conseil d’Etat.

Dans les urgences, de nombreuses interpellations ont été déposées. Certains sujets comme le loup reviennent quasi chaque session. Dans ces mêmes urgences, un postulat interpartis cosigné par notre député Michel Rothen a été accepté largement. De ce fait, les étudiants des HES ne devront pas débourser 500.- de plus par année. La taxe restera donc à 1’000.- par étudiant par année. C’est un signal politique clair défendu par notre parti en faveur de la formation et de la jeunesse.

Enfin à l’heure des questions, le Conseil d’Etat a répondu à pas moins de 15 questions des députés ou groupes politique. Deux questions ou plutôt deux réponses méritent d’être relatées. Tout d’abord, une question concernant le conflit de matériel de vote entre l’élection complémentaire de ce dimanche 13 novembre et la votation fédérale du dimanche 27 novembre. Notre ministre des finances et des institutions, Maurice Tornay, a clairement rappelé qu’une directive a été envoyée à toutes les communes concernées. Celles-ci auront l’obligation d’ouvrir toutes les enveloppes de vote. Celles concernant la votation fédérale seront mises à part et dépouillées le 27 novembre. Cette directive permet d’éviter tout malentendu. L’ensemble de la députation DC du grand conseil s’associe à mes propos pour souhaiter bonne chance à toutes les candidates et tous les candidats PDC.  M. Tornay a également rappelé en répondant à une autre question qu’un président sortant non réélu ce dimanche sera en droit de démissionner et de siéger au sein du conseil communal. Dans ces cas concrets, le bon sens prime.

Contact