16.01.2017 / Articles, Votations / Mobilité /

Voter OUI au FORTA, le choix logique !

Voici plusieurs semaines que les arguments foisonnent pour accepter ce nouveau fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération. Un choix si logique qu’il est difficile de le contester. Les opposants, chaque jour moins nombreux, rejettent ce texte pour des motifs purement idéologiques.

D’une part, il y a ceux qui ne veulent plus de mobilité individuelle et qui pensent que nous devrions tous nous contenter de l’offre en transports publics. Cette position, qui méprise les régions rurales et de montagne, perd rapidement de sa pertinence lorsque nous observons le développement de la mobilité individuelle propre et durable. Nous pouvons raisonnablement dire aujourd’hui, que la voiture restera un moyen de transport essentiel à l’avenir, du moins, jusqu’à ce que des moyens de se déplacer futuristes utilisant la 3ème dimension voient le jour et se généralisent. Mais ne nous leurrons pas : L’automobile DeLorean du film « retour vers le futur » n’est pas prête à pointer son pare-chocs. Dès lors, nous avons besoin d’assurer un financement à long terme pour maintenir des infrastructures routières performantes et de qualité.

D’autre part, il y a ceux qui pensent que l’automobiliste n’est pas assez sanctionné financièrement au détriment des caisses de la Confédération qui se réduisent comme peau de chagrin. En constatant les charges qui touchent les automobilistes, nous pouvons immédiatement rejeter cette critique, car la surtaxe sur les huiles minérales sera relevée de 4 centimes et portée à 34 centimes par litre. Trop peu pour certains, bien assez à nos yeux !

Le PDC soutient un fonds équilibré et veut assurer la mobilité dans l’ensemble de notre pays ainsi qu’un financement durable de la route, de manière à assurer la fluidité du trafic et sa sécurité. La solution a été trouvée avec FORTA qui, par un consensus intelligent, permet d’atteindre tous ces objectifs.

OUI au FORTA le 12 février prochain pour assurer la qualité de notre économie et de nos loisirs !