12.09.2019 / Grand Conseil / /

Initiative : Pour un Canton du Valais sans grand prédateur

Le débat était nourri ce matin concernant cet objet en particulier. Les différentes positions connues déjà de tous se sont affrontées.

Sur deux amendements, se jouait le destin de cette initiative. Sera-t-elle présentée au peuple ou non ? Le premier amendement venant de l’UDC  et demandant une acceptation totale de l’initiative malgré les points litigieux en lien avec la réintroduction des prédateurs a été retiré. Cet élément serait selon les avis de droits reçus par la COJU, contraire au droit fédéral.

Finalement, la position du comité d’initiative a été acceptée par le plenum dans sa version allemande pour une raison de divergence de sens d’une traduction à l’autre.

Le peuple valaisan, après des années de discussions, va enfin débattre sur la possibilité de réguler les grands prédateurs et plus précisément du loup. Nous nous réjouissons de la future campagne concernant cette initiative. Il aurait été malsain que le peuple ne puisse se prononcer.

La décision finale se présente comme suit :

« Par 118 Oui contre 8 Non et 1 abstention, le Grand Conseil déclare l’irrecevabilité partielle de l’initiative par rapport à l’interdiction demandée de l’introduction et de la mise en liberté de grands prédateurs et déclare recevable l’initiative avec le texte suivant: « L’Etat élabore des prescriptions contre les grands prédateurs et à la limitation et à la régulation du nombre des grands prédateurs. La promotion de la population des grands prédateurs est interdite (le texte allemand fait foi) »

La question de la promotion sera sans doute fortement débattue lors de la campagne…

Contact