03.07.2020 / Communiqués / /

Malévoz – une communication lacunaire

En complément à notre communiqué du 1er juillet qui traitait du fond de la réorganisation des soins psychiatriques en Valais, la députation DC du district de Monthey déplore également la forme avec une communication lacunaire de la cheffe du département de la Santé et ceci à plusieurs niveaux.

En 2018 déjà, notre groupe s’inquiétait des répercutions de la fermeture de l’Hôpital de Monthey pour le site de Malévoz. Or, lors de sa réponse au parlement, Mme Esther Waeber-Kalbermatten se voulait rassurante vu le maintien d’une permanence médicale sur le site de l’Hôpital de Monthey. A peine 2 ans plus tard, la situation a changé du tout au tout avec un revirement complet du département. Dans le contexte actuel, il nous apparaît particulièrement indélicat de parler de décentralisation lorsqu’on démantèle une institution plus que centenaire sur la ville de Monthey.

De plus, selon Mme Waeber-Kalbermatten, le processus se fera lentement car il est nécessaire d’attendre la fin de la construction du site de Sion d’ici 5 à 6 ans. Dès lors il est légitime de se demander si des informations quant à cette réorganisation n’ont pas été omises lors de la présentation du projet de Sion. Alors qu’il s’agit d’un projet de grande ampleur, est-il normal que ni l’exécutif de Monthey, ni la députation, ni la commission de la Santé n’ait été consultés sur ce sujet. Avertir par téléphone le président de Monthey moins d’une heure avant la conférence de presse dénote un manque de respect envers une grande ville de notre Canton. Des centaines d’emplois sont en jeu, mais, là encore, l’opacité est de mise et les partenaires sociaux sont simplement ignorés.

A noter que le PDC du district de Monthey élargit son action parlementaire à tous les partis intéressés et que des contacts sont en cours afin de déposer une intervention commune lors de la prochaine session parlementaire de septembre.