19.11.2021 / Communiqués / /

Les membres du PDCVr sont ouverts aux réformes et au changement de nom

Le groupe de réflexion du PDCVr, nommé par le Comité directeur pour réfléchir aux réformes du parti, a lancé début novembre un grand sondage auprès de la base du parti. Plus de 900 membres ont répondu à l’appel et donné leur avis sur des questions allant de l’organisation interne, aux relations avec le Haut-Valais, en passant par le changement de nom. Ce taux de participation de plus de 40% réjouit le groupe de réflexion et démontre l’intérêt que suscite la réforme du parti.

A la lecture des résultats, un premier constat s’impose : les sondés sont majoritairement ouverts à la nouvelle appellation Le Centre Valais romand. 73% des membres interrogés se sont en effet montrés favorables au changement de nom. Comme tout sondage, il n’a pas valeur de vote et la décision sur ce changement incombera au Congrès qui sera organisé début 2022. Il permet en revanche de révéler une tendance et d’ouvrir le débat avant l’échéance du Congrès. Si le changement déjà acté au niveau suisse et dans une vingtaine de sections cantonales semble être plébiscité, il n’en reste pas moins qu’un partisan sur quatre ne semble pas convaincu par ce nouveau nom. Il est nécessaire que ces partisans ne soient pas écartés du débat et rassurés sur le fait qu’un changement de nom n’implique pas l’abandon des valeurs de la démocratie chrétienne.

En outre, nous relevons que 79% des sondés sont d’avis que l’appartenance des membres et sympathisants aux sections locales et au PDCVr devrait être automatique et unique avec une seule cotisation. La même proportion estime que le PDCVr devrait être habilité à coordonner les actions des sections locales et régionales, notamment en termes de communication, d’actions politiques et lors des campagnes. Nous interprétons ce résultat comme le besoin de plus d’unicité à tous les échelons et d’un soutien plus marqué de la part du parti cantonal aux sections locales.

Il ressort enfin de ce sondage que plus de 80% de nos membres souhaitent intensifier les relations avec les partis haut-valaisans de la famille C. De même, selon eux, les campagnes individuelles aux niveaux cantonal et fédéral devraient être mieux encadrées.

Le travail du groupe de réflexion n’est pas fini. Toujours dans un esprit de démarche participative, il a entamé une série de rencontres avec des élus et des représentants des organes du parti, afin de les consulter sur l’interprétation de ces résultats et les réformes qu’il souhaite proposer. Le groupe rendra son rapport au Comité directeur début janvier et les décisions finales seront prises par le Congrès agendé au premier trimestre 2022.

 

Sion, le 19 novembre 2021

 

Marie Gaillard, présidente du groupe de réflexion

Joachim Rausis, président du PDCVr